APPRENDRE A APPRENDRE : Mettre en forme un cours

 

L'énergie et l'eau sont aujourd'hui des ressouces limitées à gérer et à renouveler. Dans l'activité 1, j'ai travaillé sur la gestion de l'eau à Las Vegas (Parcours 1) ou sur les besoins énergétiques du Brésil (Parcours 2). A partir du travail réalisé et des documents proposés ci dessous, je mets en forme les textes proposés. J'utilise le tableau ci-dessous pour me guider dans le travail.

L’ÉNERGIE : UNE RESSOURCE À MÉNAGER ET À MIEUX UTILISER

L’énergie est une ressource pour laquelle les besoins ont considérablement augmenté. Ceux-ci s’explique notamment par l’augmentation de la population mondiale, le développement économique de toutes les régions du monde et la transformation des modes de vie qui l’accompagne. Aujourd’hui, la consommation d’énergie dans l’agriculture. l’industrie et les transports continue de progresser et selon les prévisions, elle devrait encore doubler d’ici 2030. Les plus fortes consommations d’énergie par habitant s’observent dans les pays riches et développés. A l’inverse, 16% de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’électricité. C’est notamment le cas dans les régions en développement, d’Asie et d’Afrique. L’énergie est ainsi un bon indicateur des inégalités de développement. La consommation mondiale d’énergie repose aujourd’hui à 80% sur l’utilisation des énergies fossiles comme le pétrole, le gaz, le charbon Leurs réserves sont limitées et leur utilisation produit des gaz à effet de serre. L’utilisation massive des énergies fossiles est une des causes à l’origine du changement climatique global. Aujourd’hui, le défi est de développer les énergies renouvelables, propres et durables. Les sources sont diverses : eau, vent, soleil, géothermie. Même si la part de ces énergies dans la production énergétique totale progresse, elle reste minoritaire. Dans plusieurs régions du monde, le développement de l’énergie nucléaire permet d’accroitre l’indépendance énergétique et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Cette énergie pose cependant la question du risque technologique et industriel.

L’EAU : UNE RESSOURCE À MÉNAGER ET À MIEUX UTILISER

L’eau recouvre aujourd’hui l’essentiel de la surface du globe et l’eau douce représente 3 % de l’eau disponible sur la Terre. C’est une ressource abondante et renouvelable. Ainsi n’y a pas de pénurie d’eau douce à l’échelle mondiale. Cependant, cette ressource est inégalement répartie dans le temps (saison sèche/humide) et dans l’espace (région aride, régions humides, … ). À l’échelle mondiale, une part importante de la population n’a pas accès à de l’eau potable. L’importance des aménagements liés à l’eau tels que les barrages ou les usines de déssalement dépend véritablement du niveau de richesse et de développement du pays. À l’échelle mondiale, l’agriculture est l’activité la plus consommatrice en eau. Avec la croissance démographique, le développement des villes et l’augmentation des surfaces agricoles, la consommation d’eau augmente rapidement. Pour répondre aux besoins croissants des populations, les hommes surexploitent la ressource : les prélèvement d’eau augmente, la qualité se dégrade sous l’impact des pollutions d’origine agricole, urbaine ou industrielle.L’eau est un bien commun de l’humanité qu’il faut préserver. Pourtant, l’eau douce est surexploitée. Il faudrait donc l’économiser et recycler les eaux usées. Des politiques de gestion durable de l’eau sont développées dans les pays riches qui sont les plus grands consommateurs. Dans les pays en développement la demande en eau est croissante mais les politiques de gestion durable de l’eau peine souvent à être mises en place, faute de moyens.

 

Les commentaires sont fermés.