Ma classe à l’envers

La Classe d'Histoire:  Ma classe à l'envers 

Présentation de la classe inversée dans La Classe d'Histoire (septembre 2014)

 

Vidéo de lancement de la chaîne Youtube de La Classe d'Histoire (septembre 2014)

 

Qu'est ce que c'est : Passer du face à face au côte à côte

 

Ce modèle part d’une idée très simple : le précieux temps de classe est mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble, sur des tâches cognitives complexes plutôt que de laisser une seule personne parler et se concentrer sur des tâches de bas niveau cognitif. La posture de tous les membres de la classe est alors modifiée: les élèves sont toujours en situation de production, l'enseignant les accompagne, régule les relations entre eux, apporte des aides ciblées et efficaces. La classe devient alors le lieu de:

  • la fortification des relations entre élèves et enseignants,
  • la mise en situation de production de tous les élèves,
  • la différenciation pédagogique pour apporter une aide appropriée à chacun,
  • l'approfondissement des connaissances et capacités travaillées,
  • l'apprentissage de l'autonomie.

 

Les éléments de notre classe inversée ?

Le plan de travail collectif

Chaque chapitre est organisé autour d’un plan de travail collectif. Mis en ligne sur le site laclassedhistoire.fr, il regroupe toutes les ressources dont ont besoin les élèves pour travailler: capsules vidéos, vocabulaire, activités, quiz d’autoévaluation, cahier en ligne, propositions de recherches libres. Pour une présentation croisée sur les plans de travail, accès au support de communication présenté dans le cadre du 1er Congrès Francophone de la Classe Inversée (CLIC2016) avec G.Laboudigue et Y.Giordan : Le plan de travail pour redonner l'initiative aux élèves.

Le plan de travail individuelAu début de chaque chapitre, les élèves reçoivent un plan de travail individuel construit sur le modèle du plan de travail collectif. Il permet aux élèves de s’organiser dans leur travail, d’avoir une vue d’ensemble sur les tâches à accomplir. Dans une démarche de métacognition, il permet aussi aux élèves de faire le point sur leurs connaissances avant le début d’un chapitre, de noter ce qu’ils ont retenu, de poser leurs questions, de noter la manière dont ils ont appris.

Les blocs d’apprentissages. Chaque chapitre est organisé en blocs d’apprentissages comprenant des éléments à noter dans le cahier de l’élève (titres, problématique, vocabulaire), des activités, des ressources vidéos, des quiz, des cartes mentales, des croquis de synthèse. Les élèves sont libres de traiter les blocs d’apprentissages dans l’ordre de leur choix. Ainsi, durant une séance en classe, tous les élèves ne travaillent pas sur la même activité.

Les parcours. Chaque activité proposée permet de travailler une grande capacité: Décrire, expliquer, raconter, réaliser un croquis, etc. Il est alors possible de traiter une même capacité sur un même thème de plusieurs manières. Des parcours aux niveaux d’autonomie différents sont proposés (« guidé », « en autonomie »), des études de cas différentes peuvent être choisies. Chaque élève doit traiter un ou plusieurs parcours au choix selon ce qui est annoncé dans les plans de travail.

Les vidéos. Pour certains blocs d'apprentissages (pas pour tous), des capsules vidéos sont proposées afin d'apporter des premiers éléments de cours aux élèves. Toutes ces vidéos sont hébergées sur la chaine Youtube de La Classe d'Histoire. Elle sont accessibles depuis un ordinateur, une tablette, un smartphone ou même une télévision connectée à internet. A chaque vidéo est associé un questionnaire en ligne qui permet de savoir quels élèves ont fait le travail. Outil de différenciation, ce questionnaire permet aussi de remédier à des problème de compréhension début de la début de la classe, avant même la mise en activité. De la même manière que certains élèves ne font pas leur devoirs, certains ne regardent certes pas les vidéos mais la tâche étant simple et ne dépendant pas de l’acquisition de compétences préalables encourage les élèves à accomplir cette opération de visionnage.

Le cahier en ligne. Ce cahier numérique en ligne reprend là encore l’architecture du plan de travail collectif. On y retrouve les titres, capsules vidéos, notions clés mais aussi des photographies des travaux des élèves. Il s’avère très utile pour les élèves absents et ceux qui n’ont pas pu réaliser l’intégralité des activités proposées. 

L'autoévaluation. Pour chaque activité réalisée en classe, un court questionnaire d'autoévaluation est proposé. Anonyme, il permet aux élèves de tester leurs connaissances sur le sujet travaillé.

Le livret de capacités. Ce livret regroupe 20 capacités essentielles en Histoire et Géographie au collège. Toutes les activités proposées permettent de travailler ces capacités. Distribué aux élèves en début d’année, disponible sur le site laclassedhistoire.fr et en version papier dans chaque salle de classe, il est un outil indispensable aux élèves pour progresser.

Ils parlent de La Classe d'Histoire:

8ème FEI: La Classe inversée d'Alexandre Balet, François Jarraud pour le Café Pédagogique.

Forum des Enseignants innovants 2014: un tour d'horizon, François Jarraud pour le Café Pédagogique.

Des enseignants innovants rassemblés à Bordeaux, Nicolas César pour Aqui.fr

La Classe inversée d'un professeur landais au Forum des Enseignants Innovants, France Bleu Gascogne

Alexandre Balet, Réinventer le cahier d’histoire-géographie, in Enseigner en Histoire Géographie avec le numérique, Hors Série n°37 des Cahiers Pédagogiques (coord. Laurent Fillon, Olivier Quinet), 2014.

Alexandre Balet, Ma première semaine interdisciplinaire, Mettre en oeuvre les EPI, Cahiers Pédagogiques n°528, coord. M. Zakhartchouk, mars 2016.

La Classe inversée en Histoire pour "redonner à l'élève le plaisir de travailler", Fabien Soyez pour Vousnousils.fr

Echo du Congrès de la Classe inversée 2016, Sylvie Abdelgaber, Émilie Kochert, Catherine Rossignol, Jean-Michel Zakhartchouk, Cahiers-pedagogiques.com, Juillet 2016

Sitographie sur la classe inversée:

Laclasseinversée.com, le site de l'association Inversons la Classe présidée par Héloïse Dufour.

Classeinversee.com qui présente la classe inversée et en fait la promotion.

Une présentation très complète de la classe inversée de Pascal Bihoué.

"La Pédagogie façon tarte tatin", une présentation par Rémi Thibert.

Une définition de la classe inversée sur le Web Pédagogique.

Faut-il inverser l'enseignement, l'apprentissage ou même l'établissement ?, une contribution de B. Devauchelle pour le café pédagogique

Le site Iclasse 130 qui présente sa classe inversée. Une référence qui devient désormais iKlasse.net

Une autre présentation, toujours par David Bouchillon, sur le site académique Terres et Temps.

Une compilation de nombreuses ressources et informations sur la classe inversée à retrouver sur Tagmmer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.