Ma classe en ligne en Histoire & Géographie
PARCOURS 1 : La métropolisation, facteur d’uniformité ou de progrès ?

PARCOURS 1 : La métropolisation, facteur d’uniformité ou de progrès ?

La métropolisation est-elle un facteur d’uniformité ou de progrès ? Après avoir présenté les documents, vous montrerez que la métropolisation risque d’entrainer une uniformisation des métropoles. Vous montrerez ensuite que les acteurs des métropoles du Sud perçoivent positivement ces mitations. L’analyse du document constitue le coeur de votre travail, mais nécessite pour être menée la mobilisation de vos connaissances.

DOCUMENT 1 – Vers une banalisation du modèle uebain ?

« Le XXIème siècle sera celui des villes. Depuis 2008, la moitié de la population mondiale est urbaine. Mais à quoi ressembleront-elles ? Peut-être à des lieux uniformes sans âme, neutres et consensuels. Partout, des centres- villes avec rues piétonnes, sortes de gigantesques centres commerciaux où s’affichent les mêmes enseignes : c’est la “McDonaldization du monde” décrite par le sociologue G.Ritzer. On assiste à un nivellement par le bas de la ville sous couvert de modernisation. À la construction d’un cadre urbain rassurant pour des voyageurs en quête de repères. Partout, les mêmes aéroports, le même mobilier urbain, des quartiers d’affaires centraux, parfois avec gentrification du centre-ville. Mais halte au pessimisme! beaucoup sont d’avis que la banalisation du modèle urbain a ses limites. De Trinidad à Katmandou, de Jérusalem à Bakou, les villes conservent des spécificités, ici un gratte-ciel, là un monument, voire un quartier historique, figé sous l’action de l’Unesco et de son classement au patrimoine mondial. “À une époque où le tourisme est une industrie, si les villes étaient toutes identiques, personne n’aurait envie de s’y rendre”, nous dit J. Lévy.

Certains se méfient des discours qui minimisent les progrès. “La diffusion des modèles urbains occidentaux est un succès. Mieux vaut un quartier standardisé et sain qu’un bidonville insalubre. Dans les pays émergents, les citadins vivent mieux”, affirme un membre de l’ONG Urbanistes du monde. La maire de Santiago du Chili avoue vouloir s’inspirer de Paris pour réhabiliter des quartiers de la capitale chilienne et créer des espaces de mixité, tout en valorisant le patrimoine local. »

D’après C. Chabaud, « Copier-coller d’un modèle urbain mondial », in L’Atlas des villes, hors-série Le Monde-La Vie, 2013.

DOCUMENT 2 – Les villes les plus visitées dans le monde en 2017.

Aller au contenu principal